La médiation au travail

La médiation au travail traite de conflits ou problèmes liés à l’activité professionnelle et à l’organisation du travail.

Depuis quelques années, dans le cadre de la protection de la personnalité et de la santé du travailleur, les entreprises publiques et privées sont tenues par la loi d’offrir à leurs collaboratrices et collaborateurs un organe de gestion de conflits (personne de confiance).

Pour l’employeur, l’intérêt de recourir à la médiation est de proposer à ses collaborateurs un espace de dialogue indépendant de son autorité, leur permettant de se responsabiliser dans la recherche d’une solution face à une situation de conflit interpersonnel entre collègue ou avec la hiérarchie.

Objets de la médiation au travail

  • conflit employé-employeur
  • conflit entre collègues de travail
  • conflit hiérarchique
  • prévention des souffrances au travail
  • restaurer les relations entre collaborateurs
  • dysfonctionnement d’un service
  • mobbing
  • harcèlement sexuel
  • absentéisme
  • personne de confiance de l’entreprise
  • licenciement
  • réorganisation de service

Processus

Le processus de médiation au travail se déroule dans un premier temps par la conduite d’entretiens individuels, puis dans un deuxième temps, par des réunions communes. Lorsqu’il agit en tant que personne de confiance, le médiateur reçoit les travailleurs afin que ces derniers puissent exprimer leurs préoccupations et être entendus. Le médiateur met l’accent non seulement sur les besoins des parties, mais également des ressentis et des intérêts de chacun. La médiation facilite le rétablissement des liens sociaux et la communication par la parole, l’écoute et la négociation. La recherche de solutions partagées est concrétisée par la rédaction d’accord ou de convention. Le médiateur, en particulier lorsqu’il agit en tant que personne de confiance, garantit la confidentialité des propos et ne les divulgue à l’employeur qu’après en avoir reçu l’autorisation de l’intéressé. Les frais de la médiation au travail sont en principe pris en charge par l’employeur.